html templates

Biographie

Folk Nevermind ?


Qui ne connaît pas Kurt Cobain, cette légende du rock qui incarne à lui tout seul les nineties ? Suicidé en 1994 parce que le Monde l’avait trop vite élevé au rang d’idole, Kurt entrera de plain-pied dans l’Histoire : celle d’un génie du songwriting comme il en naît rarement, tête de gondole malgré lui d’un courant torrentiel, le grunge.

Un quart de siècle après sa fin tragique, Manu Champagne (ex-Niouzz, le JT pour enfants), Didier Laloy (Les Déménageurs, Belem & the MeKanics,…) et Damien Chierici (Yew, Dan San) ont décidé de lui rendre un hommage sincère mais insolite : en décalage. Parce qu’au lieu de riffs bien sales et d’une batterie-matraque, les trois compères ont choisi la tangente acoustique : accordéon diatonique, guitare en bois, violon !

L’idée ici n’est donc en aucun cas de rejouer tel quel du Nirvana, mais de le « réinterpréter avec humour et dérision », à l’aide d’instruments que Cobain et les siens n’auraient jamais, sans doute, sorti de leur étui… Une façon ludique de célébrer ce triste anniversaire mais le début d’un mythe. Et de rappeler aux plus jeunes que le rock, dans les années 90, était comme le rap aujourd’hui : crucial et spontané, populaire et rebelle.


Texte : Gregory Escaufflaire